4 femmes sont installées sur scène pour présenter le parcours créatif de L'Armée des romantiques : Amélie HARRAULT (Réalisatrice), Judith NORA (Productrice), Céline RONTÉ (Scénariste), Perrine QUENNESSON (Modératrice)

Nos journalistes enchaînent les séances et la participation à des événements lors du festival international d'animation d'Annecy. Iels vous en partagent leur ressenti à chaud ainsi que leurs premières analyses. C'est parti !



Sauvages (Claude Barras)

Journaliste : Roxane Pavard

C'est le nouveau film du réalisateur de Ma vie de courgette, Claude Barras. L'histoire est en soi très classique : l'héroïne, venant de la « civilisation », tombe amoureuse de la nature et du mode de vie des « sauvages » et souhaite désormais les défendre. 

Toutefois, le réalisateur arrive à éviter des clichés sur la représentation de l'opposition technologie/nature, en ne donnant pas un aspect uniquement négatif à la technologie et au progrès. La réalisation en stop motion est très réussie et nous offre de magnifiques décors de forêts tropicales.

🔗 Voir la fiche de cette œuvre sur le site du festival

 


 

Work In Progress - L'armée des romantiques

Journaliste : Roxane Pavard

L'armée des romantiques est l'une des futures séries d'Arte qui nous fait redécouvrir les grands noms des artistes romantiques du 19ème siècle sous un nouvel angle, celui de leur jeunesse. Victor Hugo, Honoré de Balzac, Eugène de la Croix, George Sand ou Hector Berlioz : oubliez les images de vieillards barbus que vous vous êtes fait d'eux à l'école ; ici, ce sont des fringants jeunes hommes (et une jeune femme, saurez-vous la reconnaître ?). Ce sont les rockstars de leur époque. 

Cette série nous dépeint les jeunes artistes qu'ils étaient, pleins de fougue et de passion, et qui souhaitaient bouleverser le monde.

C'est mon coup de cœur du festival pour l'instant, une série dont j'attends la sortie avec hâte maintenant !

📄 Lire l'article complet de Roxane
🔗 Voir la fiche de cette œuvre sur le site du festival

 


 

Dédicaces - Arcane

Journaliste : Zel (Camille)

Il y avait une très longue attente pour un moment de partage avec certains membres du Studio Fortiche dont Pascal Charrue et Arnaud Delord, les cofondateurs de Fortiche Production, en compagnie de Barthélémy Maunoury. 

La hype est présente pour cette deuxième saison à venir, en témoigne la queue immense formée par des fans excité·es à l'idée de se faire dédicacer le poster de la saison 2  ! Il y avait une heure pile de temps de dédicaces et même moi étant pas mal placée dans la queue ça m’a pris 40 minutes pour obtenir leur signature !

🔗 Voir cet événement sur le site du festival

 


 

Work In Progress - La Rivière à l'Envers

Journaliste : Zel (Camille)

Il s'agit du prochain projet de série d’animation du Studio Dandeloo/Ooolala, le work in progress de cette série — adaptée du roman homonyme jeunesse à succès de Jean-Claude Mourlevat — s’est fait en présence de Paul Leluc (réalisateur), Céline Ronté (directrice de casting), Héléna Loudjani (superviseuse décor), Pablo Pico (compositeur), et Emmanuèle Petry (productrice).

L’équipe du projet est donc revenue sur plusieurs étapes de production en évoquant la musique, le casting vocal, la conception des décors et des personnages et bien d’autres choses encore !

Nous avons eu droit à des extraits et animatiques exclusifs dont les bruitages et effets sonores on été faits « à la maison » et par le réalisateur lui-même.

Paul Leluc était très enthousiaste à propos de ce projet. Il débordait d'envie d’en dire le plus possible aux spectateur·ices, ce qui tout de suite a donné envie d’en savoir plus et de s’intéresser à un projet imaginé par un passionné ! Je pense que j’aimerais me procurer le roman d’origine tant je souhaite découvrir cet univers.

C’est une série pour laquelle j’ai beaucoup d’attentes étant donné qu'il s'agit du même studio qui avait réalisé un court métrage que j'adore : Maman pleut des cordes. À surveiller donc, lors de la sortie prochaine sur nos petits écrans !

🎦 Visionner le trailer de l'œuvre
🔗 Voir la fiche de cette œuvre sur le site du festival

 

Courts métrages en compétition - Perspectives 1

Journaliste : Roxane Pavard

Une sélection de courts-métrages, chacun provenant d'un pays différent tel que la France, les États-Unis, l'Ukraine ou la Géorgie. 

Sans surprise, tous sont d'une grande maîtrise technique. Il y a notamment de la stop motion, de la performance en animation direct sous caméra sur une seule feuille ou de l'animation sur sopalin. 

The Meatseller

Ceux qui se sont démarqués des autres aux yeux du public sont The Meatseller, le récit d'une femme Nigérienne qui migre jusqu'en Italie pour accomplir son rêve : devenir bouchère. Toutefois, ce périple se révèle d'une grande dangerosité pour une jeune fille de 15 ans. Ce court est d'une puissance qui ne laisse pas indemne. 

GIGI

Le second court-métrage à avoir reçu un tonnerre d'applaudissements est Gigi de Xbo Film. Gigi, le personnage éponyme, nous raconte avec gaité son parcours en tant que femme transgenre, dont la transidentité et la transition sont montrées à l'écran par le passage de poisson à sirène.

🎦 The Meatseller
visionner une interview de la réalisatrice et des images du court (Anglais)
🎦 Gigi
visionner une interview de la réalisatrice et des images du court (Français)
🔗 Voir la fiche de cette sélection sur le site du festival

 


 

El sueño de la sultana

Journaliste : Zel (Camille)

La quête féministe et initiatique d’Inès qui retrace les pas d'une autrice indienne du début du XIXème siècle, Rokeya Sakhawat Hussain. Inès trouve par hasard le livre « Le Rêve de la Sultane » où le monde de Ladyland (pays peuplé uniquement par des femmes) suscite l'envie chez la jeune femme, qui doit supporter le poids de société patriarcale en particulier celle de l'Inde.

Le film était très intéressant, avec des styles divers pour illustrer les moments issus directement du livre, où l’animation adopte un style complètement différent (rendant hommage aux fresque persanes) pour contrebalancer avec une animation plus proche du style de Florence Miailhe lors des passages de vie avec Inès.

Le film, malgré ses 1h26, était un poil long et parfois certaines scènes m’ont laissée dubitative… Cependant, le visionnage m'a donné envie de lire la nouvelle publiée par cette autrice en 1905. Enfin, le film porte des messages féministes forts dont on a bien besoin en ce moment !

🎦 Visionner le trailer de cette œuvre
🔗 Voir la fiche de cette œuvre sur le site du festival

 


 

The Worlds Divide (Denver Jackson)

Journaliste : Zel (Camille)

Une de mes meilleures projections pour le moment !

Nous avons eu la chance de rencontrer le réalisateur et de pouvoir échanger quelques mots avec lui. Denver Jackson est très humble, accessible et très gentil !

J’avais beaucoup d’attentes autour de cette séance, je voulais voir sur grand écran la consécration d’un animateur ayant passé seulement 2 ans pour faire un film de plus de 90 minutes.

Les décors sont magnifiques, les scènes d’action sont spectaculaires grâce à une excellente chorégraphie et une caméra mobile tournant autour des sujets. Le sens du timing pour les répliques et l'humour est également excellent.

Malgré le scénario prévisible sur certains points, il faut saluer avec brio tout le reste du long métrage qui, dans la catégorie Annecy Présente, rivalise avec les plus grosses productions.

J’espère de tout cœur que The Worlds Divide trouvera un distributeur pour les ventes internationales par exemple, car une prouesse dans le genre de science-fiction comme celle ci doit être reconnue par le monde entier !

🎦 Voir le trailer de cette œuvre
🔗 Voir la fiche de cette œuvre sur le site du festival

 


À demain pour une nouvelle édition de ce qui aura été vu aujourd'hui par nos journalistes (J+1) ! 👋

Fin de l'article